14 oct. 2017

L'alimentation vivante



Passionnée de nutrition depuis l’âge de mes 20 ans et convaincue du rapport indéniable entre notre alimentation et notre santé, je ne cesse de m’intéresser à ce sujet très controversé où même les nutritionnistes ne tombent pas d’accord entre eux. De nouveaux courants nutritionnels apparaissent, vantant chacun leurs bienfaits et prétendant que c’est le meilleur pour notre santé.

Parmi ces différentes écoles, nous retrouvons entre autres le régime paléolithique, la chrono-nutrition, le régime des groupes sanguins, le végétarisme, le véganisme, le crudivorisme et l’alimentation vivante. Certains vous diront que l’homme est omnivore et devrait manger de la viande pour avoir une bonne santé, d’autres vous diront que l’homme a un système digestif pareil aux animaux frugivores et est végétarien, le débat est ouvert et il ne m’appartient pas de trancher la question. 

Une intéressante classification des aliments d’après leur vitalité a été établie par le docteur Edmond Bordeaux Székély, auteur de l’évangile selon les Esséniens : 
- aliments biogéniques (qui donnent la vie) graines germées, jeunes pousses, spiruline et algues
- aliments bioactifs (qui entretiennent la vie) : fruits, légumes et oléagineux crus et frais
- aliments biostatiques (qui ralentissent la vie) : aliments d’origine animale, aliments cuits
- aliments biocidiques (qui tuent la vie) : tous les aliments contenant des produits chimiques.

L’Ayurveda, quand à lui, prend en compte l’état mental des aliments (gunas) et les classe en :
- aliments sattviques : fruits, graines germées, oléagineux frais et trempés, produits laitiers frais
- aliments rajasiques : épices, légumineuses, légumes, oléagineux cuits, huiles 
- aliments tamasiques : conserves, plats congelés, viande, poissons, œufs, nourriture vieille

Il est donc aisé de comprendre le rapport entre notre état d’esprit et notre alimentation puisque la nourriture ingérée va nous apporter énergie et vitalité pour notre corps et notre esprit et ainsi faire de nous des êtres pacifiques.

L’Ayurveda souhaite que nous devenions de plus en plus sattviques en pratiquant la méditation et en vivant d’une manière sage et éthique. Bien manger, bien dormir, être positif, confiant, respectueux, bon, gentil avec un sens développé du bien-être sont des caractéristiques d’une personne sattvique. 


Mais revenons à l’alimentation vivante, qui comme son nom l’indique, ne contient que des aliments vivants comme les graines germées, les amandes, noix et autres oléagineux, les légumineuses trempées, les céréales de grains entiers, les fruits et les légumes frais. Il s’agit ici de consommer les aliments que nous offre la nature dans leur état naturel, non cuits et non transformés. Par exemple les flocons de céréales sont transformés, les farines aussi, de même que toutes les plats industriels.


Une nourriture vivante contient beaucoup de prana (énergie vitale) pour nourrir nos cellules, notre corps et notre esprit. Etant crue, elle contient aussi tous les enzymes qui sont souvent détruits par la cuisson et est de plus très détoxifiante.

Mais attention, l’alimentation vivante ne doit pas être confondue avec le crudivorisme, qui peut contenir des protéines animales (carpaccio de bœuf ou de saumon, crevettes….) Certaines personnes vont enseigner l’alimentation vive (contient des protéines animales) ou la cuisine de l’énergie (contient des protéines animales et est parfois cuite)  Certains adeptes de l’alimentation vivante consomment à l’occasion des huitres, parce qu’elles sont vivantes, des œufs crus et du miel, chacun étant bien évidemment libre de choisir son mode alimentaire, le principal est que ce soit juste pour nous-même. 

En principe l’alimentation vivante est végétalienne (Raw vegan) et ne contient ni produits laitiers ni œufs, ni miel, et pour ainsi dire pas de gluten, ou très peu, puisque le blé est germé. Elle est donc anti-inflammatoire (ni lactose, ni caséine, ni gluten)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire