26 mars 2016

Ma cure de panchakarma en Inde





Le printemps est la période idéale pour nous offrir une cure de détoxification afin d’alléger notre organisme, libérer les toxines accumulées et régénérer notre corps et notre esprit. Nous connaissons les cures de raisins, d’ananas, de sève de bouleau, etc…  Au Kerala, berceau de l’Ayurveda, il existe des cures de purification qu’aucune autre médecine ne propose, il s’agit du panchakarma, littéralement cinq actions, donné sous la supervision d’un médecin ayurvédique. 


Je rentre de  trois semaines de cure en Inde du sud, je voulais voir de mes propres yeux et surtout vivre une véritable cure de panchakarma. J’ai été guidée vers un village védique au Tamil Nadu, cadre propice à une retraite spirituelle, méditation et yoga avec la possibilité de recevoir des soins ayurvédiques. Les résidents peuvent aussi participer à des festivals védiques, chants de mantras et pujas (services aux divinités hindoues). 


Des repas végétariens fraîchement préparés et biologiques nous sont servis, beaucoup de riz, de légumes, de dals, des chapatis, dosas (crêpes indiennes), fruits et sauces diverses, une cuisine légère et sattvique, très peu épicée, et ne contenant ni ail ni oignons, permettant de mettre notre métabolisme au repos et d’élever notre conscience. Nous buvons beaucoup d’eau chaude, de l’eau de coco, du lemon grass et du tchai au petit déjeuner.

A mon arrivée, j’ai reçu une consultation ayurvédique avec le médecin du centre qui m’a proposé un programme de soins adapté à ma condition actuelle, afin de ramener un équilibre entre les doshas dans un premier temps et ensuite éliminer les toxines. Pendant les deux premières semaines, dites préparatoires, deux soins par jour sont proposés, un soin du corps et un soin de la tête. La troisième semaine est consacrée aux vastis, le cœur du panchakarma, leur action constitue la phase d’élimination des toxines hors du corps, ils contribuent à eux-seuls à la moitié de la réussite du traitement. 



Lors de ma formation de praticienne en Ayurveda, j’ai étudié les cures recommandées par la médecine ayurvédique, je les ai pratiquées plusieurs fois pour mon plus grand bienfait, j’ai l’habitude de ces cures à domicile. Durant mon séjour en Inde,  je me sentais très bien, j’ai fait du yoga, de la méditation, des promenades au grand air et je me suis beaucoup reposée. Je rentre riche de cette première expérience, et je suis convaincue des indéniables bienfaits du panchakarma. 

Cependant d’autres participants ont eu des réactions à un moment donné, maux de tête, de dos, de nuque, manque de vitalité, faiblesse, tensions dans le corps, maux de ventre. Certains ont dû faire une pause de quelques jours, un participant a même arrêté la cure. Le panchakarma est une thérapie puissante qui peut occasionner des effets secondaires et il est important d’être prêt à le recevoir, il ne pourrait pas être administré à une personne trop faible. 

C'est pourquoi, avant de suivre une cure, il est nécessaire et absolument essentiel de faire une pré-cure à domicile, destinée à préparer le corps à l'élimination des toxines Cette pré-cure devrait durer au moins une semaine et consiste en un régime limité et une oléation interne pour amener les toxines dans le tract digestif.  

Je recommande donc la plus grande prudence pour ce genre de traitement, le lieu où vous allez a une importance capitale, il est primordial qu’un médecin ayurvédique qualifié et expérimenté en panchakarma soit présent en permanence pour ajuster la cure en cas de problèmes. Une participante avait fait la triste expérience d’une cure dans ce qu’elle appelle « une usine » proposée dans des brochures touristiques, un seul médecin était présent pour plus de 100 curistes, tout était fait à la chaîne.

Il existe en effet un véritable business autour de ces soins prisés par les Occidentaux en recherche d’une meilleure santé. Vous pouvez les trouver dans les hôtels, dans les Ayurveda Resorts, dans les centres de yoga ou méditation, et bien sûr dans les hôpitaux ayurvédiques. Les hôpitaux accueillent surtout les patients avec des problèmes de santé spécifiques nécessitant un suivi médical quotidien. 




Mon intention n’est pas de vous effrayer mais de vous ouvrir les yeux, si vous souhaitez vous offrir un panchakarma en Inde, renseignez-vous sur l’hygiène, le genre de soins, prenez des informations autour de vous, choisissez un endroit que l’on vous recommande et ne partez pas juste à l’aventure. Je vous recommande une consultation ayurvédique quelques semaines avant votre départ pour préparer votre pré-cure à domicile, cela va diminuer les effets secondaires éventuels. 

Si vous souhaitez vous offrir une petite cure légère mais efficace, comme je propose sur mon site, vous pouvez prendre contact avec moi. Quelques clientes ont suivi cette cure sur une dizaine de jours, toutes ont été ravies et contentes des résultats. 

Mars 2014

2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Je commence doucement à me renseigner pour effectuer une cure de Panchakarma, en France ou en Inde (?).
    Après discussion avec ma belle-sœur qui en a suivie une et qui est professeur de yoga à Tahiti, elle pense également que suivre cette cure me serait bénéfique, d'autant plus actuellement.
    Je me mets donc en recherche de personnes pouvant m'aiguiller sur un lieu, un médecin, etc. qui serait sérieux et adapté.
    Je vous remercie pour votre réponse.
    Bonne journée à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je vois seulement votre message maintenant, comme je ne consulte pas les commentaires de mon blog très souvent. Vous pouvez me contacter sur mon adresse professionnelle info@escaleindienne.com et je pourrai vous renseigner le lieu où je suis allée et vous envoyer un fichier avec d'autres adresses sérieuses. Excusez-moi pour le retard.

      Supprimer