22 janv. 2016

Quelle alimentation pour nos enfants?




S’il y a un domaine controversé, c’est bien celui de l’alimentation; même les nutritionnistes ne tombent pas d’accord entre eux. Comment s’y retrouver en effet entre les différents régimes proposés, chacun se proclamant  le plus équilibré ou le meilleur  pour la santé. Nos grands-parents ne se posaient pas toutes ces questions, ils cultivaient leurs légumes et se rendaient chez le boulanger, l’épicier ou le boucher du coin; ils mangeaient au rythme des saisons, sans avoir besoin de tableau de vitamines et minéraux, ni même d’analyse de sang, leur nourriture était saine, fraîche et locale.

A présent, nous trouvons les fruits et les légumes les plus exotiques toute l’année, ils ont parcouru des milliers de kilomètres pour arriver dans notre assiette : haricots verts du Kenya, champignons frais de Chine sans parler des steaks d’Argentine ou de l’agneau de Nouvelle Zélande. Dans les étalages des supermarchés, de nombreux plats alléchants nous permettent de gagner du temps dans notre vie surchargée.

Les publicités à la télévision et dans les magazines vantent les bienfaits d’une telle boisson ou d’un tel repas cuisiné ou en-cas délicieux. Ne vous y trompez toutefois pas, le but n’est pas de nous apporter la santé mais bien de faire du profit, comment expliquer cela à nos enfants  ? Les sociétés engagent des graphistes compétents qui créent de beaux emballages aux couleurs ciblées pour faire craquer nos enfants, quand elles ne distribuent pas des échantillons à l’école, les parents seront alors contraints d’acheter tel biscuit, parce que la « Madame a dit que c’était bon ».

Pourtant, la nourriture industrielle perturbe notre métabolisme et ne nous apporte aucune vitalité, elle contient beaucoup d’additifs chimiques, d’exhausteurs de goût, trop de sel ou trop de sucre, et parfois des ingrédients dont la qualité est douteuse, ayant souvent parcouru de longues distances durant la phase de préparation.

Il n’est pas rare non plus que le ministère de l’éducation nationale fasse un partenariat avec l’industrie agro-alimentaire ou les grandes firmes qui envoient alors leurs propres nutritionnistes enseigner la nutrition dans les écoles. Ne soyons donc pas étonnés que nos enfants nous affirment par exemple qu’il est nécessaire de manger quatre produits laitiers par jour pour bien grandir. Utilisons toujours notre discernement, renseignons-nous avant de tout accepter à la lettre.

Vous souvenez-vous des dictons «  dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es  » ou bien «  tu seras à 40 ans, ce que tu as mangé à 15 ans  »  ? Hippocrate, appelé le père de la médecine, écrivait «  que l’alimentation soit ton seul médicament  »  Il est donc vraiment essentiel de bien choisir la nourriture de nos enfants pour qu’ils deviennent des adultes épanouis et heureux. 


L’alimentation joue un rôle primordial pour notre santé, elle nous apporte tous les nutriments nécessaires, dans ce domaine la qualité et la fraîcheur des aliments sont des facteurs essentiels. Une nourriture préparée à la maison avec des aliments frais bio et/ou provenant des producteurs locaux, dans sa forme la plus proche de son état naturel est idéale. Une nourriture vivante contient beaucoup d’énergie, comme les graines germées, les amandes, noix et autres oléagineux, les légumineuses trempées, les céréales de grains entiers, les fruits et les légumes frais. Nos enfants ont aussi besoin de bonnes graisses pour leur cerveau, les Omega 3 se trouvent dans les poissons gras, les huiles de colza, de cameline, de noix.

En Occident, nous consommons beaucoup trop de glucides, notamment le pain blanc, les pâtes et les céréaes de petit déjeuner. Il est recommandé de privilégier les glucides à faible indice glycémique, comme fruits et légumes qui sont une excellente source de fibres, et de limiter la consommation des glucides à indice glycémique élevé, comme biscuits, pâtisseries, plats préparés et sodas, car ils contiennent trop de sucres.
Un petit déjeuner sain pourrait être une bouillie d’avoine, une crème Budwig ou une salade de fruits frais ou du pain complet maison ou bio. A midi les enfants prennent souvent leur repas à l’école, ils mangeront en principe des légumes et des protéines (végétales ou animales). Vous pouvez leur servir un goûter de fruits et amandes/noix ou une compote de pommes et pour le repas du soir une soupe ou potée de légumes. 


Une expérience réalisée dans une école française en collaboration avec les parents et les enseignants avait donné des résultats étonnants parmi les enfants qui avaient accepté de supprimer les sucres rapides pendant deux semaines, ils mangeaient des fruits, des légumes au lieu des barres chocolatées et buvaient de l’eau au lieu du coca. Les élèves avaient plus d’énergie, une meilleure concentration et se sentaient plus sereins et les enseignants avaient constaté une amélioration considérable dans les relations entre les enfants et beaucoup moins de tensions et de disputes. Le sucre augmente l’agressivité et nous rend léthargique et fatigué.

En conclusion, informez vos enfants de l’importance de l’alimentation et faites-les participer à la préparation de repas légers et sains, l’exemple vient d’abord des parents. 

1 commentaire:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer