23 janv. 2016

L'équilibre acido-basique



Dans notre civilisation moderne, la tendance à l'acidification est générale. La malnutrition (mauvaise qualité des aliments et mauvaises habitudes alimentaires), la suralimentation, le stress, les pensées négatives, l'agressivité et les excès de toutes sortes .... favorisent l’acidification de l'organisme. L’hyperacidité est l'une des causes principales de la plupart des maladies métaboliques ! Après des années d'excès d'acidité, la déminéralisation s'installe, l’arthrose, l’ostéoporose ou des caries dentaires se manifestent, troubles étroitement liés à l'acidification du corps. Un excès d'acides entraîne toujours une déminéralisation ! 


L’équilibre acido-basique traite l’acidité excessive de l’organisme. Dans le corps, certains fluides sont acides ou alcalins, en fonction de leur rôle. Les sucs digestifs, par exemple, sont acides, ce qui leur permet de décomposer les aliments. Quant au sang, il devrait être légèrement alcalin, soit un pH de 7,4. Le pH, (potentiel hydrogène), est une unité de mesure du degré d’acidité ou d’alcalinité d'une solution.

Parmi les aliments les plus acides  figurent la viande rouge, les œufs, les pâtes, les pâtisseries, le pain blanc, les noix, les pistaches, les biscuits, les sodas, la bière, les liqueurs, les graisses trans, tous les produits laitiers traités (fromages vieux et le lait UHT), les jus de fruits sucrés UHT, l’aspartame, le chocolat. Sont moyennement acidifiants la volaille, le poisson, les légumineuses séchées, le riz blanc, l’avoine, le café, le thé noir, le vin, le ketchup, les dressings, le sucre, la confiture … 



Les aliments alcalins comprennent tous les fruits, les légumes (sauf les choux), le riz basmati et le riz sauvage, le quinoa, le millet, l’amarante, le tofu, le tempeh, le haricot mungo vert et jaune, le lait cru de chèvre et son fromage frais, le yaourt, le lait battu, les amandes, les graines de lin, l’huile d’olive, les tisanes, le thé vert…

Et il existe également des aliments neutres, (ni acides ni alcalins), parmi lesquels les champignons, les pommes de terre, les prunes, le lait cru de vache et son fromage, le beurre clarifié, les graines de tournesol, le sarrasin, l’épeautre, les huiles de première pression à froid.



Pour préserver l’équilibre acido-basique, notre alimentation devrait comporter beaucoup d’aliments alcalins ou neutres et idéalement pas plus de 25% d’aliments acides. Pour cela, il est conseillé de consommer de grandes quantités de fruits et légumes, de privilégier les protéines végétales comme les graines et les légumineuses, de consommer des céréales de grains entiers (riz basmati, sarrasin, quinoa…), de limiter la consommation de viande rouge, de produits laitiers, de café, d’alcool, de boissons gazeuses et d'aliments raffinés ou industriels. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire